Témoignage #7: Une lettre à toi qui souffres

| En l'honneur de la semaine nationale de sensibilisation aux troubles du comportement alimentaire se déroulant du 1er au 7 février, je vous partage à chaque jour le témoignage d'une personne ayant souffert auparavant ou qui souffre présentement d'un trouble alimentaire. En espérant que ces messages plein d'émotions et qui viennent du coeur vous aideront à décomplexifier cette maladie malcomprise, à mettre des mots sur une souffrance que peut-être vous éprouvez vous-même et à donner espoir comme quoi que la guérisson est possible et ô combien apaisante. Bonne lecture ♥ |


Je t’écris une lettre à toi, celle qui a des comportements durs avec son corps. Je t’explique mon parcours pour te donner de l’espoir.


Du plus loin que je me souvienne, manger a été compliqué. Enfant, je mangeais très peu et j’étais plus tôt difficile. J’étais une petite fille timide et renfermée. Je m’ennuyais facilement de mes parents. J’étais déjà une grande anxieuse. J’avais des comportements pas très sains avec la nourriture. J’ai découvert la danse au primaire, j’avais le profil physique parfait et surtout j’adorais ça. Je suis même allée en option danse au secondaire. C’est à ce même moment que tout a basculé.


Mes parents se sont séparés; moi qui étais très famille, j’ai senti mon monde s’écrouler. Donc une chose que je pouvais contrôler était la nourriture. Étant une ado très occupée, j’avais l’excuse parfaite: j’ai mangé avant de venir ici, je ne veux pas trop manger j’ai un cours après et bla-bla-bla. Je me valorisais beaucoup par mon poids. C’est bizarre, car ces comportements se sont espacés quand j’ai eu mon premier appartement avec mon chum.


Me voir avec ses yeux à lui m’a beaucoup aidé. J’avais enfin mon petit cocon à moi avec mon amoureux. J’ai finalement étudié en cuisine, bien oui toi ! J’ai appris à apprécier la nourriture. Moi qui avais toujours des raisons pour ne pas manger. J’ai maintenant 44 ans et 3 beaux grands enfants. Je n'ai pas toujours été douce avec mon corps et ma santé. Depuis maintenant 5 ans, je suis professeure de yoga et j’ai appris à aimer et à prendre soin de mon corps comme il est avec ces quelques livres en trop. Je ne te dis pas que ça a toujours été facile après mes grossesses, avant mon mariage ou en période de grand stress, mais on peut y arriver et avoir des comportements positifs et sains avec la nourriture.


N’aie pas peur de demander de l’aide pour passer à travers. Il y plein de gens qui peuvent t’aider. Je t’envoie de la douceur et plein d’amour.


Geneviève