Témoignage #4: Cher corps...

| En l'honneur de la semaine nationale de sensibilisation aux troubles du comportement alimentaire se déroulant du 1er au 7 février, je vous partage à chaque jour le témoignage d'une personne ayant souffert auparavant ou qui souffre présentement d'un trouble alimentaire. En espérant que ces messages plein d'émotions et qui viennent du coeur vous aideront à décomplexifier cette maladie malcomprise, à mettre des mots sur une souffrance que peut-être vous éprouvez vous-même et à donner espoir comme quoi que la guérisson est possible et ô combien apaisante. Bonne lecture ♥ |




Ne m’en veut pas si je ne t’ai pas aimé pendant toutes ces années. Je t’ai observé, regardé, mais jamais admiré. Pourtant, je savais très bien qu’on passerait notre vie ensemble. Tu me semblais trop courbé à certains endroits et trop ligné à d’autres. Un jour, j’en ai eu assez de notre relation amour / haine. Évidemment, la société ne nous aidait pas à bâtir une saine relation entre nous deux, parce qu’elle priorisait l’apparence.











Cher corps, j’ai appris à t’aimer le jour où je me suis acceptée. Le jour où je me suis enfin aimée autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ce fût un long processus. Pourquoi me concentrer sur le négatif? J’ai réalisé que ceux qui portaient des jugements ne faisaient pas partie de mon cercle d’amis, de ma famille, bref de mon entourage. Ce sont mes yeux, mon cœur et mon esprit qui avaient plus d’importance envers moi-même.


Aujourd’hui je doute encore, parfois, mais j’ai compris que l’acceptation de soi-même se résume tellement à plus qu’au body positivisme. C’est avant tout un travail à l’intérieur de soi, du profond de ton cœur. Alors, saches que lorsque tu as plein de bonnes intentions à l’intérieur, tu rayonnes déjà de l’extérieur.



Cendou123