Rivalité entre XS et XL... Aimons-nous coudonc!

L'autre jour, je suis tombée sur un article qui m’a quelque peu surpris. Je comprenais le point de vue de la rédactrice, mais en même temps, quelque chose me titillait. Pour faire un bref résumé de cet article, l’auteur expliquait que le terme #bodypositive avait été conçu initialement pour les personnes ayant un surplus de poids afin de les aider à s’accepter et à s’aimer comme elles sont. Au fil du temps, ce terme a été employé par différentes personnes et donc pour différents types de corps. Pour ceux n’étant pas familiers avec ce terme de plus en plus répandu sur les réseaux sociaux, le mot ‘’bodypositive’’ fait référence à l’acceptation de son corps et à l’amour et la fierté qu’on lui porte.

Certains commentaires en dessous de cet article m’ont dérangé, car ils avançaient qu’une personne ayant un corps correspondant aux normes de beauté véhiculées par la société ne pouvait utiliser ce terme vu qu’il était réservé aux personnes bien portantes. C’est là que je m’oppose à cette mentalité. Je ne crois pas que nous avons besoin d’avoir un surplus de poids pour vivre avec des complexes et se sentir mal dans sa peau. La croyance que seul un groupe d’individus vit avec de réels complexes est totalement fausse. Quel que soit ton poids; que tu sois très mince ou bien en chair, tu peux autant être fière de ton corps et rocker le corps que tu as que de vivre avec un mal-être profond face à celui-ci.

 

Ce qui m’a déplu le plus de cet article, c’est que j’ai réalisé que parfois il existe une espèce de rivalité entre les personnes de différentes tailles. C’est tellement dommage, car on pourrait se soutenir et s’encourager tous ensemble à aimer notre corps. Une belle grosse gang de femmes (et d’hommes) à se donner de l’amour et à s’aider à avoir confiance en soi. Il y en a beaucoup d'autres qui pensent comme ça et c’est tant mieux, mais il existe encore chez certains une compétition entre ces deux groupes. Cette compétition peut parfois être faite de façon inconsciente, mais c’est tout de même encourager celle-ci à perpétuer. Je vous donne des exemples de situations qui créent une rivalité entre les différents types de corps.

Avez-vous déjà vu sur Facebook une image circulée véhiculant un message de la sorte : « Les os, c’est pour les chiens. La viande, c’est pour les hommes. » ou bien « Une femme sans courbes, c’est comme un jeans sans poches : Tu ne sais pas où mettre les mains. » Ces phrases hyper dégradantes envers les femmes menues ont pour but d’améliorer l’amour propre des femmes en chair tout en écrasant l’estime des autres. Rire, approuver et partager ses phrases participent au développement de complexes chez certaines femmes qui vont se sentir non-désirées par les hommes et moins jolies. C’est la mauvaise façon d’aider à l’acception de soi des femmes plus fortes. On peut encourager toutes formes de beauté sans écraser un type de corps en particulier. Les complexes et les troubles du comportement alimentaire sont présents autant chez les personnes en chair que les plus minces.

Avez-vous déjà vu circuler une annonce publicitaire visant à rabaisser un type de corps? Par exemple, l’annonce de perte de poids disant : « Are you beach body ready? » Celle-ci fut énormément jaser et j’ai adoré la réponse de beaucoup de personnes face à celle-ci : « Every body is beach body ready. » Il y a également la campagne ‘’Zero is not a size’’ par l’actrice Sophia Bush envers la boutique Urban Outfitters. Ce mouvement part d’une bonne intention et vise à arrêter l’obsession de certaines femmes à atteindre une taille qui n’est pas réaliste pour leur corps et pour leurs santés physique et mentale. Par contre, il y en a des femmes qui sont naturellement des tailles zéro sans mettre leur santé à risque. Comment se sentent-elles face à cela? Elles se sentent mal d’être une taille qui n’est supposément même pas une taille… Bref, comme vous avez pu le constater, les campagnes publicitaires ont tendance à dénigrer tous types de corps.

Oui, je sais que les femmes rondes ont longtemps été mises à l’écart par les standards de beauté établis par l’industrie de la mode. De nos jours, on promouvoit de plus en plus la diversité corporelle et la beauté de tous les corps et c’est FANTASTIQUE! J'aime tellement ce mouvement. Cependant, ce n’est pas une raison pour autant de célébrer la beauté des courbes en se mettant sur le cas des plus minces. Non. On est tous beaux/belles à notre manière. Soutenons-nous à la place de nous critiquer.

Alors, je vais terminer en disant ceci : « Toi, peu importe qui tu es, sache que tu es profondément belle/beau. Non seulement physiquement, mais pour ce que tu projettes. Pour ton sourire qui illumine ton visage quand tu es heureux, pour cette étincelle dans tes yeux qui apparaît soudainement quand tu fais quelque chose que tu aimes ou que tu es entouré des personnes qui comptent pour toi, pour le bien que tu fais aux gens autour de toi sans même le savoir, pour toutes les fois où tu étais à terre et que tu as su te relever et en sortir plus fort. Sache que tu es parfaite comme tu es. Peut-être imparfaite, mais c’est parfait comme ça. Je sais que parfois tu ne t’aimes pas et que tu aimerais donc pouvoir changer 2-3 trucs sur ton corps comme avec photoshop. Quand tu te dis ça, dis-toi qu’il y a au moins une personne dans ce monde qui te regarde et qui te trouve donc belle comme tu es. Crois-moi, il n’y a absolument rien de plus beau qu’une personne qui aime son corps, qui l’assume et qui en est plus que fière. C’est notre véhicule pour la vie dans le fond; le temps passerait drôlement lentement si on mettait toute notre énergie à le haïr. Aimons notre corps et aimons-nous entre femmes/hommes. Ensemble, nous sommes plus forts et nous pouvons participer à l’acceptation et à l’amour de tous les corps. »

    Contact:

Adresse de courriel:

 

libredemanger@hotmail.com